ENTREPRENEURS

Si vous voulez être un grand leader en 2020, vous devez d'abord devenir cette personne

Que vous soyez un nouveau leader ou que vous occupiez votre poste depuis un moment, laissez-moi vous poser une question: vous sentez-vous équipé pour diriger?

Pour de nombreux dirigeants, la réponse est «non». Au lieu d'être responsabilisés, ils se sentent inefficaces et stressés en essayant de jongler avec toutes leurs responsabilités. Ils recherchent des trucs et astuces pour les aider à gérer leur personnel et leur temps, mais rien ne semble coller.

Selon la Dre Daphne Scott, experte en leadership attentif, c'est parce que le stress n'est pas le résultat de situations, de circonstances ou de personnes spécifiques. Cela vient de la façon dont les dirigeants se rapportent à ces choses.

Dr. Scott, auteur de Réveiller un leader m'a expliqué que les dirigeants se concentrent souvent sur l'amélioration des compétences transactionnelles comme la budgétisation et la planification. Ces compétences ne sont utiles que lorsque les dirigeants sont également prêts à réévaluer leurs relations internes aux défis auxquels ils sont tous confrontés quotidiennement.

5 relations à cultiver pour un bon leadership

Afin de devenir le type de leader dont vous avez rêvé, la première étape consiste à cultiver un état d'esprit sain. Les cinq relations suivantes ont le plus fort impact sur les perspectives et les compétences des dirigeants.

Une fois.

Le temps, comme nous le savons traditionnellement, est une convention. "Nous avons créé l'horloge pour nous organiser", explique le Dr Scott, "mais le temps devient inutile lorsque nous le considérons comme quelque chose de fini."

Les gens sont souvent stressés et commencent à considérer le temps comme quelque chose qui doit être géré et contrôlé. Essayez de vous rappeler que votre stress vient de vos propres pensées et peurs.

Vous devrez peut-être affiner vos compétences pratiques en gestion du temps, mais après avoir changé votre état d'esprit interne, vous aurez plus de clarté sur les actions que vous devez prendre.

2. L'argent.

De nombreux dirigeants sont déconcertés par la dure réalité qu'ils ont travaillé de nombreuses années pour gagner beaucoup d'argent, mais pour constater qu'ils ne sont pas plus heureux.

Selon le Dr Scott, si vous voulez vraiment augmenter votre capacité de leadership efficace, utilisez vos ressources monétaires pour «racheter» du temps. Embauchez quelqu'un pour faire les choses que vous ne voulez pas faire. Trouvez quelqu'un pour nettoyer la maison ou faire l'épicerie.

En payant quelqu'un pour faire ces choses, vous accordez plus de valeur à votre temps qu'à l'argent lui-même.

3. Le Soi.

De nombreux dirigeants sont attachés à leur réussite, leur image et leur contrôle. Ils dirigent des entreprises prospères, mais ils ne dorment pas la nuit. Leur comportement est motivé par le besoin de maintenir un certain type de croyance sur qui ils doivent être.

Réussir n'est pas un problème; le problème est que faire toutes ces choses ne semble plus être un choix. Le Dr Scott affirme: "Les bons leaders ne sont pas liés par les mythes du succès, et ils sont prêts à défier l'autorité - même l'autorité des histoires qu'ils se racontent."

Vous n'avez pas à arrêter d'avoir des objectifs, mais vous pouvez vous relier au travail de manière saine.

4. Amitiés.

De nombreux professionnels existent en silos, essayant de maintenir l'identité du «patron». Le problème est que cette vie conduit finalement à être seul et isolé.

"Aux États-Unis, la culture d'entreprise valorise plus les choses que le temps passé à aider une autre personne", m'a-t-elle dit. "La plupart de nos interactions avec les personnes dans les organisations impliquent des programmes étroits qui ne fonctionnent pas à un niveau humain de connexion."

Afin d'avoir des relations de travail saines, soyez authentique. Arrêtez de vous inquiéter de savoir si les autres vous considèrent comme parfait.

5. L'inconnu

En affaires, les dirigeants passent tellement de temps à anticiper l'inconnu. Ils essaient de comprendre toutes les possibilités, mais leurs efforts finissent par être un exercice futile.

La planification en soi n'est pas mauvaise. "Le problème est que les dirigeants sont tellement pris dans ce type de pensée qu'ils perdent de vue leurs vérités les plus profondes", explique Scott. "La clé est d'apprendre à ne pas savoir." Une fois que vous avez cette perspective, il est plus facile de vous engager efficacement dans la définition d'objectifs et la planification.

Transformer le monde

Le Dr Scott soutient que la façon dont nous gérons ces cinq relations a un impact significatif sur notre force en tant que leaders. Les leaders qui cultivent un état d'esprit sain dans ces cinq domaines seront motivés par l'intégrité et une vision claire au lieu du stress, des motifs financiers et du sacrifice de soi.

En transformant leur propre vision du monde, les dirigeants pourront opérer des transformations encore plus importantes dans le monde qui les entoure.

Publié le: 14 janv.2020

Vous aimez cette colonne? Inscrivez-vous pour vous abonner aux alertes e-mail et vous ne manquerez plus aucun message.

Les opinions exprimées ici par les chroniqueurs d'Inc.com sont les leurs, et non celles d'Inc.com.

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
Close